Le Secrétariat général du Forum Génération Égalité, avec l’appui du ministère de la Culture et de nombreuses institutions culturelles, du ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, ainsi que d’ONU Femmes, a choisi de mettre en lumière une diversité d’événements dans les secteurs du cinéma, des arts plastiques, de littérature et de la musique qui, tous, traduisent la force créatrice et le talent des femmes.

Cette programmation propose à la fois des rendez-vous dans des lieux culturels partenaires mais aussi des propositions virtuelles accessibles à toutes et tous.

FGE
© INA

« Women’s Rights are Human Rights. De Huairou à Pékin : la quatrième conférence mondiale sur les femmes » (42’), un documentaire réalisé par Anaïs Feyeux.

Une initiative impulsée par le Forum Génération Égalité, en partenariat avec la Cité audacieuse et avec le soutien de l’Institut national de l’audiovisuel, les Archives des Nations Unies, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir.

Le 4 septembre 1995, la plus grande conférence sur les droits des femmes jamais organisée s’ouvre à Pékin. Sous l’égide de l'ONU, les délégations de 189 États y participent. À quelques dizaines de kilomètres, 35 000 militantes du monde entier prennent part au Forum des ONG. Cette conférence de Pékin marque un tournant majeur dans l’histoire du droit des femmes au niveau international.

A travers les interviews de femmes présentes à Pékin, ainsi que des archives visuelles de l’INA (Institut national de l’Audiovisuel), des Nations unies, du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir et de fonds privés, ce film nous replonge dans le contexte de l’époque et se fait l’écho des grands sujets alors débattus. Plus encore, le documentaire se focalise sur deux basculements qui ont modelé les discussions intergouvernementales, notamment autour du combat féministe, jusqu’à aujourd'hui : l’affirmation de ce que l’on nomme alors les pays du Sud sur la scène internationale et les dissensions entre pays religieux et pays laïcs.

La lutte pour l’égalité femmes-hommes est désormais l’affaire de toutes et de tous, mais Pékin l’a prouvé, les droits ne sont jamais pleinement acquis : charge aux nouvelles générations de continuer le combat.

 

Rendez-vous :

  • Ce film sera projeté en avant-première à la Cité audacieuse, 9 rue de Vaugirard, 75006 Paris, le mercredi 23 juin à 18h30, et sera suivi d’une rencontre-débat. Sur inscription (Facebook Cité audacieuse).

 

  • Le film sera également projeté lors d’un événement en direct pendant le Forum Génération Égalité le 30 juin et disponible sur la plateforme en ligne.
FGE
© Myriam Tirler - Hans Lucas

« Corps des femmes en migration », une édition spéciale de la revue Femmes et migrations.

Une collaboration du Forum Génération Égalité avec le Musée national de l’histoire de l’immigration de Paris.

Ce numéro hors-série s’intéresse aux migrations des femmes et aux problématiques liées à leur corps, en s’appuyant à la fois sur des articles d’expertes et d’experts, de sociologues, d’historiennes et d’historiens, mais aussi la présentation d’œuvres artistiques issues des collections du musée, ainsi que de témoignages de femmes ayant vécu des migrations et d’associations spécialisées.

La migration des femmes est une épreuve du corps avant tout : épuisement, stress, souffrance, privation des droits et privations, violences, viols, précarité, etc. Cependant, les mobilisations des femmes à travers le monde ont montré que celles-ci pouvaient devenir actrices de leur histoire, à travers les luttes actives contre les violences sexuelles et sexistes et les mutilations et pour la défense des droits personnels (liberté du corps et des orientations sexuelles, autonomie personnelle, droit reproductif, etc.).

 

Rendez-vous :

  • Cette revue sera présentée à l'occasion du salon littéraire LittExil, lors d’une table-ronde sur les nouvelles écritures de l’exil, le samedi 26 juin à 16h, au Musée national de l’histoire de l’immigration, au Palais de la Porte Dorée, 293 avenue Daumesnil, 75012 Paris – Entrée libre. Plus d’informations ici.

 

  • Autre événement signalé : 23 juin à 18h, lancement du cycle de rencontres "sœurs migrantes" sur la terrasse du Palais de la Porte Dorée.

 

  • La revue sera disponible sur la plateforme en ligne du Forum Génération Égalité.
FGE
© Louise Nelson

Exposition « Be AWARE. A History of Women Artists » présentée par l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions.

Une initiative impulsée par le Forum Génération Égalité, en partenariat avec la Bibliothèque nationale François Mitterrand, Paris, avec le soutien de de l’Institut français et de la Stiftung fur Kunst und Kultur.

AWARE propose ici une exposition documentaire sur la reconnaissance des artistes femmes du XXe siècle et les principales actions menées pour mettre en valeur leurs œuvres au sein d’une histoire de l’art mondiale. Cette exposition offre une approche pédagogique multimédia combinant textes, images et vidéos afin de répondre à trois objectifs : accessibilité, adaptabilité, mobilité.

Imaginée par la designer matali crasset et composée de mobilier léger et coloré, l’exposition a été conçue dès le départ pour être itinérante. D’une grande rigueur scientifique, cette exposition est pensée pour être accessible au plus grand nombre, des plus jeunes aux plus âgés, des amateurs et amatrices d’art aux simples curieux et curieuses.

Présentée à la Bibliothèque nationale François Mitterrand à partir du 14 juin, celle-ci sera également déclinée en version numérique multilingue.

 

Rendez-vous :

  • Du 15 juin au 4 juillet 2021 : exposition présentée à la Bibliothèque nationale François Mitterrand, Quai François-Mauriac 75013 Paris.

 

  • Une version numérique de l’exposition accessible en cinq langues disponible ici.

 

  • Retrouvez les ressources de la Bibliothèque nationale François Mitterrand sur Femmes de lettres et artistes.

Plus d’infos ici et ici.  

FGE
© INA

« Un jour, l’égalité ! », une collection de films produite par l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

Une initiative impulsée par le Forum Génération Égalité.

20 portraits. 20 femmes qui, partout dans le monde, agissent pour qu’un jour règne l’égalité entre les femmes et les hommes. Elles sont épidémiologistes, artistes, philosophes ou députées, et elles nous racontent le jour qui a marqué leur engagement.

À travers ces militantes se dessine la multiplicité des combats menés hier, et ceux qu’il reste à mener. Parmi ces femmes : la poétesse indienne Aranya Johar, la députée brésilienne Benedita da Silva, l’écoféministe malgache Marie-Christina Kolo ou encore l’architecte française Odile Decq.

 

Rendez-vous

  • Ces portraits sont diffusés du 7 juin au 2 juillet, du lundi au vendredi sur TMC, après l’émission Quotidien.

 

  • Ces vidéos seront également disponibles sur la plateforme du Forum Génération Égalité.

 

FGE
© Just_a_stpectator

Grande fresque murale de l’artiste de street art Lula Goce, à Paris.

Une initiative impulsée par ONU Femmes, la France et le Mexique, dans le cadre du Forum Génération Égalité, menée par Street Art for Mankind (SAM), en partenariat avec la Ville de Paris et avec le soutien du groupe Manpower et du groupe Accor.

Ce projet fait partie d’une série de trois fresques murales réalisées à l’occasion du Forum dans trois grandes capitales mondiales – à Mexico au Mexique, à Paris en France et à New-York aux Etats-Unis –par des artistes femmes de renommée internationale. Une première fresque a été réalisée à Mexico en mars par l’artiste Adry del Rocio.

Street Art for Mankind, qui coordonne l’ensemble du projet, est un organisme à but non lucratif regroupant des artistes de street art du monde entier, et utilisant l’art pour porter des messages forts en faveur des droits des enfants et des femmes. Lula Goce, qui a été choisie pour créer la fresque à Paris, est une artiste espagnole qui mêle des représentations photoréalistes de personnes – souvent des sujets enfants ou adolescents – à des éléments de la nature ou des paysages fantastiques.

 

Rendez-vous :

  • Située au 3 rue Caulaincourt à Paris 18e (façade de l’hôtel Mercure Montmartre), cette fresque murale sera réalisée à partir du 22 juin et inaugurée le 29 juin à 18h.

 

  • L’application « Behind the Wall » (à télécharger sur Google Play ou App Store) permettra d’en savoir plus sur cette œuvre.

Plus d’informations ici.  

FGE
© UNW

Festival du Film de la Génération Égalité.

Une initiative impulsée par ONU Femmes dans le cadre du Forum Génération Égalité. 

L'édition Paris du Festival du Film de la Génération Égalité sera un espace de haut niveau lors du Forum servant de plateforme aux jeunes cinéastes pour présenter au monde leurs œuvres puissantes. En même temps, il offre une opportunité de dialogue autour de l'utilisation des arts pour défier les stéréotypes et changer les normes sociales.

Le festival du film de Sundance, l'Institut Geena Davis, le Festival TresCourt et l'actrice nominée aux Oscars Yalitza Aparicio, sont quelques-uns des membres du jury international qui décidera les quatre films gagnants qui seront projetés lors de la cérémonie de remise des prix pendant le Forum.

 

Rendez-vous :

  • L’appel à films est ouvert jusqu’au 18 juin 2021 ici.

 

  • Cérémonie de remise des prix organisée le 30 juin, sur la plateforme du Forum Génération Égalité.

 

  • Présentation de la sélection des meilleurs films sur la plateforme du Forum.
FGE
©Adagp,Paris 2021- Henry Groskinsky - Lige Inc.

Exposition « Elles font l’abstraction » au Centre Pompidou, Paris.

Un événement labellisé par le Forum Génération Égalité.

Cette exposition propose une relecture inédite de l’histoire de l’abstraction depuis ses origines jusqu’aux années 1980, articulant les apports spécifiques de près de 110 « artistes femmes ». La commissaire générale Christine Macel et la commissaire associée pour la photographie, Karolina Lewandowska, revisitent cette histoire, tout en mettant en évidence le processus d’invisibilisation qui a marqué le travail des « artistes femmes », à travers un parcours chronologique mêlant arts plastiques, danse, photographie, film et arts décoratifs. Les artistes y sont présentées, selon les termes choisis pour le titre, comme actrices et cocréatrices à part entière du modernisme et de ses suites.

 

Rendez-vous :

  • Jusqu’au 23 août 2021, au Centre Pompidou, 75004 Paris : exposition ouverte tous les jours de 11h à 21h, sauf le mardi. Réservations obligatoires ici.

 

  • Une visite virtuelle de l’exposition est disponible sur le site du Centre Pompidou ici.

 

  • Le MOOC « Elles font l’art », consacré aux femmes artistes de 1900 à nos jours est disponible sur la plateforme Funmooc.
FGE
© IMA@Razor film

Exposition « Divas, D'Oum Kalthoum à Dalida », à l’Institut du Monde arabe.

Un événement labellisé par le Forum Génération Égalité.

L’Institut du monde arabe rend un hommage unique aux plus grandes artistes femmes de la musique et du cinéma arabe du XXe siècle, avec une exposition-événement qui célèbre à la fois leur histoire et leur héritage contemporain.

L’exposition met en lumière, à travers ces divas, l'histoire sociale des femmes arabes et la naissance du féminisme au sein de ces sociétés patriarcales, leur participation au panarabisme et aux luttes d'indépendance dans les contextes de la colonisation et de la décolonisation, et – avant tout – leur rôle central dans les différents domaines artistiques qu'elles ont contribué à révolutionner.

Une riche programmation in situ - musique, danse, cinéma, rencontres, dans le cadre du festival Arabofolies - est déployée pendant toute la durée de l’exposition. Elle est complétée par une programmation numérique inédite proposant de nombreux contenus sur la vie des Divas et leur héritage contemporain.

 

Rendez-vous :

  • Jusqu’au 26 septembre 2021, à l’Institut du Monde arabe, du mardi au vendredi de 13h à 18h, les samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 19h.
  • Événements (musique, danse, cinéma, rencontres) et activités en ligne autour de l’exposition Divas.

 

Plus d’informations ici.

Programmation numérique ici.

FGE
© Albertoprod

Exposition virtuelle de bandes dessinées « Vivantes, nous nous voulons ! », créée par Albertoprod.

Un événement labellisé par le Forum Génération Égalité.

¡Ni una menos, vivas nos queremos! – qui signifie en français « Pas une de moins, vivantes nous

nous voulons ! » – est le slogan qu’on a pu entendre fort et clair dans les manifestations

féministes en Amérique latine depuis cinq ans. Il fait allusion à l’une des dérives les plus inquiétantes du patriarcat : le féminicide. Les femmes meurent par centaines partout dans le monde, chaque jour, en raison de leur sexe et de leur genre.

Cette exposition nous invite à réfléchir sur ces questions pour mieux comprendre le phénomène des violences de genre à travers le prisme de la bande dessinée. Comment les autrices mettent-elles en images ces thématiques si présentes dans l’arène publique ? Sur quels supports ? Quelles stratégies visuelles, narratives, rhétoriques emploient-elles ?

L’exposition aborde le sujet des violences subies ou la résistance à celles-ci, à travers une diversité d’œuvres réalisées à la fois par les précurseuses de la revue de bande dessinée Ah ! Nana (1976-1978), mais aussi par des autrices plus contemporaines reconnues aujourd’hui par la profession ou de jeunes créatrices de fanzines sud-américaines.

Une rencontre virtuelle a été organisée le 3 juin pour donner la parole aux autrices présentées dans cette exposition, ainsi qu’à des invitées comme la chercheuse et activiste Marys Hertiman ou la dessinatrice Gato Fernandez.

 

  • Retrouvez l’exposition virtuelle ici.
  • Rencontre autour de l’exposition avec les autrices de bandes dessinées (3 juin 2021), à retrouver sur YouTube.