Le Forum Génération Égalité s’est déroulé à Paris du 30 juin au 2 juillet 2021 sous un format hybride :

  • une cérémonie d’ouverture reçue par le Président de la République Emmanuel Macron s’est déroulée en présentiel au Carrousel du Louvre le 30 juin après-midi, réunissant environ 250 chefs d’Etat et de gouvernement, activistes, dirigeants d’organisation internationale, de fondation philanthropique et d’entreprise. Elle a été regardée par près de 135 000 personnes sur les réseaux sociaux de l’ONU, de l’Elysée et du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

 

  • une plateforme numérique a accueilli durant trois jours plus de 100 événements et a donné la parole à près de 650 intervenants. Plus de 50 000 personnes étaient inscrites.
    La programmation incluait des événements mettant en valeur les engagements de tous les acteurs en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment les jeunes féministes, ainsi que des initiatives innovantes, y compris pour répondre à la crise de la Covid-19, à l’échelle mondiale ou régionale.

 

Le Forum a lancé un Plan d’accélération mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes, conduit par six coalitions d’action, ainsi qu’un mécanisme de suivi de l’Agenda « Femmes, Paix, Sécurité et Action humanitaire », dans le but d’accélérer la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes au cours des cinq prochaines années et de répondre aux risques croissants qui pèsent sur les droits des femmes en raison de la pandémie de COVID-19.

 

Le Forum s’est conclu sur l’annonce d’une mobilisation de 40 milliards de dollars, représentant l’investissement le plus considérable jamais réalisé au profit de l’égalité entre les femmes et les hommes au niveau mondial. Les gouvernements et les institutions du secteur public se sont engagés à apporter 21 milliards de dollars d’investissements en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes ; ces investissements s’élèveront à 13 milliards de dollars pour le secteur privé et à 4,5 milliards pour les organisations philanthropiques. Les entités des Nations Unies et les organisations internationales ou régionales se sont quant à elles engagées à mobiliser 1,3 milliard de dollars.

 

Près d’un millier de porteurs d’engagement se sont manifestés, notamment 440 organisations de la société civile et 94 organisations de jeunes. Les gouvernements ont annoncé la mise en œuvre de réformes et de programmes majeurs pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes. De nouveaux mécanismes de coordination pour faire progresser les enjeux majeurs de l’égalité entre les femmes et les hommes ont été également annoncés.

 

En plus de son rôle de co-présidente du Forum, la France a pris une série d’engagements internationaux pour garantir les droits et la santé sexuels et reproductifs des femmes, assurer l’éducation des filles, la défense des femmes défenseures des droits et a lancé un certain nombre d’initiatives dans les domaines de la culture, du sport, du travail et de la santé.